Le Club évolue, les titres sont de retour

La société change vite et le petit club associatif est contraint d’évoluer et dans sa forme et dans son fonctionnement économique.

Il est d’abord créé le Bourges Basket Entreprises ( BBE ) qui permet de rassembler les entreprises privées et les pouvoirs publics en les réunissant pour une réflexion commune et des actions concertées.

Pour se faire, un lieu était nécessaire en plus du mythique « Pass et Va » qui depuis le début a vu défiler tous les passionnés des Tango. Ce nouvel espace sera le centre de convivialité des après-match avec les partenaires, les invités, les joueuses. C’est l’endroit dans Bourges où « il faut être vu ».

Mais le plus grand changement se fait en 2003. Suite à une nouvelle loi sur les groupements sportifs, il est créé Bourges Basket SA qui gère la section professionnelle et le centre de formation. La section amateur, avec sa vingtaine d’équipes demeure sous la loi de 1901 avec son conseil d’administration et ses nombreux bénévoles toujours indispensables.

Cinq saisons sans titres, c’est très long. Sous la houlette de Pierre Vincent Bourges s’offre un nouveau grand chelem en 2006 (championnat, coupe de France et tournoi de la Fédération). Il s’agit 7ème titre mais on est encore loin du record des Clermontoises…La série de Valenciennes est terminée par une belle sans appel.

Le 40ème anniversaire du club en juin 2007 permet une grande fête et un agréable retour en arrière avec la présence de beaucoup d’anciens joueurs et joueuses.

 

Les Titres s’accumulent

Même si battre un record n’est pas la finalité première, il en est un que Bourges convoite, celui du club féminin le plus titré. Il est détenu, et les supporters Tango le savent, par le CUC (Clermont Université Club) qui a été 13 fois champion de France dont 12 de suite. Pas facile de courir après !

Pourtant, depuis 2008, la trajectoire est très droite avec 5 titres. Seule l’équipe de Tarbes est parvenue à interrompre la série en 2010 et, cette année Montpellier. Chaque saison, il faut donc se remettre à l’ouvrage et… « travailler, travailler » comme disait Vadim Kapranov.

Et puisque nous parlons palmarès, n’oublions pas la Coupe de France qui meuble si bien les vitrines du club. Avant sa victoire en 2014, Bourges avait ramené 7 fois le trophée dans la capitale du Berry.

Un changement important se produit à l’orée de la saison 2011-2012 avec l’arrivée de Valérie Garnier qui succède à Pierre Vincent parti tenter sa chance avec les masculins à Villeurbanne.

Impossible de relater l’histoire du club sans parler de l’équipe de France tellement les joueuses de Bourges sont imbriquées dans l’équipe nationale et tellement les supporters sont fiers des médaillées internationales.

Les plus belles sans doute, celles qui ont le plus marqué les esprits sont la médaille d’argent aux J.O de Londres et la médaille d’or aux championnat d’Europe en 2009 sans oublier –quand même- la seconde place à l’Euro 2013.

Le Titre à Montpellier

Certains diront : la grande incertitude du sport. D’autres : il est sain d’avoir un rival à sa hauteur.

Ce 13ème titre semblait promis à Bourges et la course au record absolu pouvait être lancée à l’automne 2014 mais Valéry Demory et son équipe ne l’entendait pas de cette oreille et Emmeline Ndongue, pour son dernier match, ne put auréoler son palmarès personnel d’une 6ème distinction ! Le Prado était déçu et Montpellier décrochait enfin le titre qu’il avait tellement frôlé la saison précédente. Est-ce à dire que Montpellier peut-être le Valenciennes de ces années qui viennent ?

Sans aller jusque-là, voici un vrai rival pour l’équipe Tango, sans oublier d’ailleurs qu’une autre équipe peut également se positionner.

Un nouveau chantier donc, bien différent de celui du nouveau Prado qui soulève tant de curiosités.

Les chantiers ne manquent d’ailleurs pas avec en particulier cet énorme travail lancé à l’initiative du Bourges Basket pour une meilleure reconnaissance du sport féminin dans notre pays « lutter contre le mépris du sport collectif féminin, c’est du sport ». Cette métaphore rappelée par P.Fosset dans son avant-propos des 60 propositions pour le sport féminin illustre bien toutes les difficultés qu’il va falloir surmonter…Mais n’est-ce pas comme le dit le titre de l’ouvrage avant tout un travail d’équipe ?

Et à Bourges, on connait !

 

error: Content is protected !!